Travailler manipura chakra avec la Posture de la tête de vache

La posture de la tête de vache, Gomukhasana, stimule les reins et le pancréas et atténue les troubles associés au déséquilibre du chakra du plexus solaire.

Pratiquer une discipline basée sur le mouvement des énergies subtiles dans le corps, comme le Yoga, va permettre de réduire le stress, d’apprendre à respirer et à se relaxer.

Description de la posture:

Assise en tailleur, ou agenouillée fesses sur les talons, épaules basses, passez la main droite par-dessus l’épaule droite et la main gauche par-dessous l’épaule gauche pour que vos mains se rejoignent dans le dos.

Entrelacez les doigts et maintenez la position.

Faites la même chose en inversant les bras.

Gardez la nuque droite, c’est votre tête qui doit poussez le bras vers l’arrière.

L’histoire de la posture de la tête de vache

Un Roi allait régulièrement avec ses troupes dans tout l’empire s’enquérir de la santé et de la prospérité de son peuple. Il arriva chez un sage, qui vivait seul dans la forêt parmi les animaux et les fleurs.

newsletter4%20copy_edited.jpg

Très accueillant, le sage convia le Roi et ses troupes à un grand festin. Le Roi accepta avec hésitation, comment un homme ne vivant de rien pourrait-il nourrir une armée.

Le festin fut somptueux, riz, légumes rôtis, mets raffinés et pâtisseries. Le Roi voulu connaitre le secret du sage qui lui révéla « Ici vit une vache appelée Nandini, vache d’abondance. Elle pourvoit à tous les besoins et matérialise tous les désirs, voilà mon secret ».

Cette révélation attira la convoitise du Roi, se demandant l’utilité de cette vache à quelqu’un qui n’a besoin de rien. Il proposa au sage dix millions de vaches contre sa vache magique. Le sage refusa. Le roi voulu alors l’emmener de force, mais le sage demanda à la vache une armée pour la protéger. L’armée du roi fut anéantie et Nandini resta auprès du sage.

Cette vache est symbole de la terre nourricière, généreuse et prospère.

 

Dans la position de la tête de vache, il s'agit de s'approprier les forces et les vertus de l’animal. En faisant se joindre les mains dans le dos, nous ouvrons notre poitrine et élargissons l’espace du cœur. Jambes croisées, mains liées et dos redressé, notre corps forme une boucle énergétique, provoquant un afflux de prana (souffle vital) dans la colonne vertébrale.

 

Posture puissante et apaisante, elle rappelle la nature tranquille de la vache, loin de l’agitation du monde, en cultivant la générosité pour récolter l’abondance.